Ajouter à votre carnet de route

RIBELLU

Buttega di u Pinnellu

Artiste peintre, ferronnier d'art

Accueil : Ouvert toute l'année : du 01.07. au 15.09., tous les jours.
Autres périodes : téléphoner avant de vous déplacer.
Stages et cours de peinture, avec possibilité d'hébergement à la demande

Territoire : Corsica Livantina

Catégorie : Les artisans

Antisanti - village
20270 Antisanti
  07 87 36 71 27
  buttega@gmail.com |   www.abuttega.com

Rejoindre l’atelier d’artiste de Ribellu est déjà un voyage en soi. Perché sur le promontoire rocheux du village d’Antisanti, le peintre-sculpteur domine d’un seul regard toute la plaine orientale et les sommets environnants. En pénétrant dans l’antre de l’artiste, on est d’abord saisi par la profusion artistique qui s’en dégage : ici des marines, là des portraits, plus loin des sculptures métalliques…Puis l’œil est immédiatement happé par le personnage en train de manier ses pinceaux.

Ribellu est là, chapeau vissé sur la tête, moustache broussailleuse et regard perçant. En quelques secondes, le peintre semble avoir saisi le moindre de vos traits et vous jauge d’un seul coup d’œil. Ne lui parlez surtout pas de formation ou d’études d’arts plastiques ! Pour lui, on est peintre ou plus justement on « naît » peintre ou pas. Passionné par les arts plastiques depuis son plus jeune âge, il a toujours peint et su évoluer et se perfectionner au fil des années. À 14 ans, il rencontre des Artistes Peintres Compagnons du Tour de France qui lui permettent d’élargir sa palette et l’encouragent à persévérer dans son art. Ces années influenceront profondément sa personnalité et son destin.

Aujourd’hui, il vit et travaille en Corse où il se sent libre de laisser sa création s’épanouir pleinement. Il entretient avec «sa terre» une relation charnelle dont ses œuvres sont totalement empreintes. Mais le créateur a ressenti un jour le besoin de déborder de sa toile. Après la gouache ou l’aquarelle, c’est au métal de passer entre les mains de Ribellu pour se transformer en bestiaire fantasmagorique ou figures épiques. Mais pour Ribellu, le support importe peu finalement et s’efface presque devant l’acte créatif lui-même. Peu importe ce que l’on crée pourvu que l’on crée !

‹‹ Retour