La charte de qualité

LA CHARTE

La charte précise le cadre d’obtention du label « Gusti di Corsica ». Tout restaurateur désirant y adhérer doit s’y conformer.

Engagements envers les prestations

• Mise en avant des noms des produits et des producteurs sur la carte et lors du service.

• Inscription des dénominations exactes des produits (ex : AOP Prisuttu), y compris lorsqu’ils rentrent dans la composition d’une recette (ex : flan à la farine de châtaigne corse AOP).

•Utilisation exclusive de l’AOP Huile d’olive de Corse sur les tables.

•Utilisation maximale de produits sous signe officiel de qualité 1.  Si un produit bénéficie d’un signe officiel de qualité, seul le produit certifié peut être proposé.

•Distinction claire des produits de charcuterie selon leur certification 2.

•Utilisation obligatoire de produits nés et élevés en Corse pour les viandes, et également issus de la race corse pour le cabri et l’agneau de lait.

• Priorité donnée aux fruits et légumes de Corse 3, de préférence labellisés AB.

•Composition des plateaux de fromages avec au minimum 2 types, de fromages fermiers corses 4.

•Proposition d’une large sélection de vins régionaux (au minimum 6 références dont 2 de l’aire AOP où se situe l’établissement).

• Priorité donnée à la conchyliculture et la pêche locales.

•Obligation de proposer à la carte au minimum 5 produits sur les 8 familles référencées 5.

• Utilisation d’au moins 1 ingrédient issu de la production locale dans un minimum de 50 % des recettes.

• Proposition éventuelle d’un menu enfant avec au moins 1 produit sur les 8 familles référencées.

•Présentation soignée des plats et desserts.

• Obligation d’élaborer les plats et desserts dans l’établissement. Les glaces et sorbets peuvent être produits hors établissement mais doivent être issus d’une fabrication régionale.

•Ouverture de l’établissement au minimum 6 mois par an.

*1 - Signes officiels de qualité obtenus pour : vins, coppa, lonzu, prisuttu, brocciu, huile d’olive, miel, farine de châtaigne, clémentine, pomelo, noisette

*2 - Seuls les produits en AOP (Lonzu, Coppa et Prisuttu) pourront utiliser les dénominations officielles qui les caractérisent de même que l’appellation « charcuterie corse » dès lors que l’un de ces produits fait partie de l’assiette de charcuterie proposée.

Les coppa, lonzu et jambon non AOP devront être proposés sans aucune appellation faisant référence à la Corse et devront être issus d’une production fermière. (ex : charcuterie fermière, de pays, de la région, etc.)

Les produits ne bénéficiant pas d’appellations protégées (figatellu, saucisse, etc.) ne sont pas concernés. Ils devront toutefois être issus d’une production fermière.

*3 - Les produits AB sont privilégiés. De mai à septembre, obligation d’utiliser trois fruits et légumes produits en Corse.

*4 - Les 5 types de fromage  : Niulincu,  Venachese, Calinzanincu, Bastelicacciu, Sartinesi.

*5 - 1 produit par famille et non plusieurs produits au sein de la même famille : 

  • Viandes : agneau de lait et cabri en race corse, cochon de lait, veau ou agneaux à viande, nés et élevés en Corse.
  • Fromages :  AOP brocciu, fromages fermiers de chèvre ou brebis.
  • Vins AOP, IGP ou AB, muscat AOP.
  • Charcuteries :  AOP Prisuttu, Coppa di Corsica, Lonzu
  • Condiments, farines et miels :  AOP Huile d’olive de Corse, AOP Miels de Corse, AOP Farine de châtaigne corse, farine de noisette de Cervione IGP, safran ou autres condiments produits en Corse, etc.
  • Fruits frais de saison, fruits secs : IGP Clémentines, IGP Pomélo, IGP Kiwis, IGP noisettes de Cervione ; amandes et autres fruits produits en Corse.
  • Légumes frais de saison issus de productions locales.
  • Pêche locale, dérivés de pêche locale ou élevage local d’huitres et moules.

Engagements envers la démarche

•Être un ambassadeur des producteurs locaux.

S’engager activement à représenter et soutenir les producteurs locaux, en mettant en avant leurs produits et en partageant leurs histoires avec les clients.

•Valoriser les productions agricoles corses.

Promouvoir les produits agricoles corses à travers des menus et des offres spéciales, en soulignant leur origine et leur qualité exceptionnelle.

•Participer aux opérations de communication et de promotion du patrimoine gustatif de la Corse.

Prendre part aux campagnes de promotion et aux événements visant à faire connaître la richesse culinaire de la Corse, en collaborant avec d’autres acteurs locaux.

•Promouvoir la Routes des Sens Authentiques-Strada di i Sensi et les démarches qualité.

Encourager les clients à découvrir les itinéraires en leur fournissant de la documentation et des recommandations sur les meilleures expériences à vivre. Assurer la disponibilité d’une documentation claire et accessible présentant les démarches qualité.

•Mettre en valeur et communiquer sur le label Gusti di Corsica. Utiliser divers supports de communication (menus, affiches, réseaux sociaux) pour informer les clients sur le label et ses valeurs, renforçant ainsi la notoriété et la crédibilité de l’initiative.

•Être en mesure d’expliquer l’origine des produits à la clientèle Former le personnel pour qu’il puisse fournir des explications détaillées sur l’origine des produits, leur mode de production et leur importance culturelle, offrant ainsi une expérience enrichissante aux clients.

•Jouer le rôle de prescripteur de la Route des Sens de son territoire.

Devenir un conseiller de confiance pour les clients en leur suggérant des visites et des expériences locales, et en partageant des informations précises et utiles sur les producteurs locaux.

Le Contrôle Qualité

La crédibilité du label est assurée par des audits qualité internes et externes réguliers :

Ces contrôles ont pour objectif de :

Vérifier le respect des engagements de la charte « Gusti Di Corsica ».

Assurer la crédibilité de la démarche.

Renforcer la professionnalisation de l’établissement.

Améliorer la lisibilité de la qualité de l’offre.

Valoriser les professionnels engagés dans la démarche qualité.


Le contrôle interne

Pour chaque établissement, une grille d’évaluation, reprenant les points d’engagement de la charte qualité, est réalisée. Cet outil doit permettre à chaque adhérent de s’autocontrôler au regard des obligations de la charte.

La mise en place de cet autocontrôle et du respect de la charte sera vérifiée par les services de l’ODARC lors de visites inopinées.

Ce contrôle interne vise à évaluer la performance de l’établissement par rapport à la charte de qualité, et, le cas échéant à aider l’adhérent à rechercher des solutions visant à mieux respecter le cahier des charges et à améliorer la qualité de la prestation. Ce contrôle donne lieu à un bilan personnalisé comprenant, le cas échéant, des préconisations.

Le contrôle externe

Tous les adhérents sont régulièrement contrôlés.

Ces contrôles sont réalisés par un cabinet d’audit externe à partir d’une grille de critères reprenant les éléments de la charte « Gusti di Corsica ». Un débriefing est réalisé à la fin du contrôle avec l’adhérent et un rapport d’audit est envoyé à l’établissement et à l’ODARC.

En cas de manquement important au cahier des charges, l’adhérent se voit notifier un avertissement et est suspendu du label. Dans ce cas, les services de l’ODARC visitent l’établissement pour essayer de régler le problème avec l’adhérent.

Un 2e contrôle est ensuite réalisé par le contrôleur indépendant. En cas de persistance du manquement, l’établissement est exclu du réseau « Gusti di Corsica ».

En cas de manquement, des mesures correctives sont mises en place. Si les problèmes persistent, l’établissement peut être suspendu ou exclu du réseau « Gusti di Corsica ».